Environnement Bocage Gâtinais

Environnement Bocage Gâtinais agit pour préserver la biodiversité dans 36 communes du Sud Seine-et-Marne. Il soutient les agriculteurs bio, les Amap, les circuits courts et se bat, entre autres, contre le forage de nouveaux puits de pétrole, contre l’extension des carrières et l’artificialisation des sols.

Nos missions

🌳 Protéger l’eau, l’air, les sols, les bois et lutter contre les pollutions

🌳 Informer et sensibiliser les habitants

🌳 Agir avec d’autres associations du Bocage Gâtinais

🌳 Travailler en concertation avec les collectivités locales.

Actualité

Renouvellement et extension d’une carrière de chailles

Les chailles (rognons de silex) servent à bétonner les dernières terres de la région parisienne. Leur extraction défigure le Bocage gâtinais. Elle exige d’arracher des arbres, appauvrit les terres agricoles et entraîne des risques de pollution de la nappe phréatique. Une enquête publique est en cours jusqu’au 30 juin 2021. Elle concerne la demande de la société GSM de renouveler l’autorisation d’exploiter une carrière à Saint-Ange-le-Vieil/Villemaréchal et de l’étendre à Lorrez-le-Bocage (voir article). Pendant TRENTE ANS ! À raison de 300 000 tonnes par an, il y aurait 7 500 passages de camions de 40 tonnes par an.
Réagissez : allez voir la commissaire enquêtrice samedi 26 juin de 9 heures à midi à la mairie de Villemaréchal ou le mercredi 30 juin de 14 à 17 heures à la mairie de Lorrez-le-Bocage ou encore donnez votre avis sur le site gouvernemental
https://www.seine-et-marne.gouv.fr/Publications/Enquetes-publiques

Projet de nouveaux forages de pétrole à Nonville
Le commissaire enquêteur donne un avis défavorable

EBG, opposé à la demande de projet de Bridgeoil, après avoir donné l’alerte sur sa page Facebook dès le 24 août 2020, a lancé une pétition pour sensibiliser les Nonvillois et les habitants du Bocage gâtinais et les Parisiens, les élus et la presse. Un des objectifs : faire participer le maximum de personnes à l’enquête publique du 19 septembre au 19 octobre 2020. Mission accomplie à la remise de son courrier au commissaire enquêteur le 19 octobre, accompagné de la pétition atteignant quelque 70 000 signataires en trois semaines.
Le commissaire enquêteur a remis son rapport à la préfecture de Seine-et-Marne fin décembre. Il a été mis en ligne le vendredi 15 janvier 2021.
Premier succès pour la mobilisation collective, l’avis donné à la fin d’un dossier très argumenté et donnant la parole à tous est défavorable au pétrolier pour la première fois. Mais la vigilance reste de mise car la décision finale reste à venir…