À propos

Depuis 1991, l’association de loi 1901 Environnement Bocage Gâtinais (EBG) agit pour la protection de la nature et de l’environnement dans 27 communes du Sud Seine-et-Marne. En 2015, elle a étendu son action à 14 communes supplémentaires (aujourd’hui, un total de 36 communes car certaines se sont regroupées).

L’élément déclencheur : les chailles

L’exploitation des carrières de chailles – ces rognons de silex qui, broyés, servent à fabriquer du béton ou a réhabiliter les routes – a déclenché la création d’EBG.

Elle entraînait des conséquences néfastes pour l’environnement. D’abord, un trafic intense de camions pour transporter les chailles à La Grande Paroisse où elles sont concassées (pollution sonore et atmosphérique). Ensuite, une modification du paysage. Enfin, une vulnérabilité des nappes phréatiques. Les chailles sont en effet enfouies sous une couche de 4 à 20 mètres de profondeur. Elles sont mélangées à de la silice (du sable) et vont jusqu’à la couche de craie. Cet ensemble chailles/silice forme un filtre naturel qui nettoie l’eau. Quand on l’enlève, on met la nappe phréatique en danger.

Désormais, les carriers doivent entourer les carrières de plantations et faire un dépôt de garantie pour réhabiliter les sites après leur exploitation, ce qui est une victoire des associations dont EBG (réhabilitation parfois douteuse).

Stop au réchauffement climatique

L’association reste très vigilante sur ce dossier : la poursuite de l’exploitation de chailles pourrait entraîner la destruction de plusieurs hectares de bois qui sont pourtant nos premiers alliés dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Or, les objectifs d’EBG affilié à France Nature Environnement Seine-et-Marne visent à contribuer, même à un modeste niveau, au sauvetage de la planète et donc à préserver la biodiversité. Celle-ci est menacée dans le bocage gâtinais par l’utilisation de pesticides, de nouveaux forages d’hydrocarbures, la construction de centres commerciaux ou encore d’un parc Napoléon en zone Natura 2000, etc.

Les moyens d’action d’EBG

🌳 Informer et sensibiliser les adhérents, les habitants et les élus des communes où l’association est présente via

– son bulletin EBG infos ;
– sa page Facebook et son site Internet ;
– le courrier papier et le courrier électronique ;
– des conférences aux assemblées générales ;
– la tenue de stands dans diverses manifestations.

🌳 Suivre l’élaboration du Schéma directeur de la Région Île-de-France (Sdrif), des Schémas de cohérence territoriale (Scot) et des Plans locaux d’urbanisme (PLU).

🌳 Participer aux enquêtes publiques en donnant son avis (exemple : usine de méthanisation à Écuelles) et en lançant si besoin une pétition (exemple en 2019 : 1895 signataires contre la demande par Bridgeoil de l’extension de sa concession pétrolière de Nonville).

🌳 Organiser des balades-découvertes gratuites avec un guide naturaliste pour le plaisir d’observer, d’apprendre et, par ricochet, pour renforcer l’envie de protéger la nature.

🌳 Collaborer avec d’autres associations locales comme SOS Voulx, Vigilance Environnement à La Grande Paroisse, L’Affaire du siècle ICI à Moret-Loing-et-Orvanne (marches pour le climat).